12 novembre 2020 : la baisse de l'accidentalité se poursuit en octobre


Selon l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 199 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine en octobre 2020. Comparé au mois d'octobre 2019 où l'on avait déploré 257 morts sur ces routes, 58 personnes de moins ont été tuées, soit une baisse de - 22,6%. Sur les dix derniers mois, la mortalité est en baisse signficative de -20,2% . Sur les douze derniers mois, la mortalité routière baisse de -17,2%. 

Ce bilan exceptionnel est à mettre en relation avec la période inédite que nous traversons. Après un effondrement de l'accidentalité pendant la période de confinement en mars et avril, l'accidentalité était repartie en très lègère hausse au rythme de la reprise du trafic, tout en restant très en dessous des années précédentes.

Cette nouvelle baisse signficative trouve probalement une explication avec l'apparition de la deuxième vague de la pandémie annoncée fin septembre et début octobre, recréant un climat anxiogène. Ce constat confirmerait quelques études anciennnes selon lesquelles il y aurait une corrélation entre le morale des français (mesuré par un indicateur chaque mois) et l' accidentalité. Une baisse de l'accidentalité serait souvent associée à une baisse du morale des français. De surcroît, des mesures de couvre-feu sont intervenues le 17 octobre dans quelques grandes villes ayant pu avoir déjà une incidence sur l'accidentalité puis l'annonce le 28 octobre d'un reconfinement pour un début le 2  novembre a aussi eu probalement un effet surle trafic en "coupant" les déplacements en prévision du week-end de la Toussaint.


A noter que cette fois, le taux de mortalité d'octobre, 45, est nettement inférieur à la moyenne annuelle enregistrée habituellement de 58 tués pour 1000 accidents corporels. A noter également que seuls les piétons ont une mortalité à la hausse (38 décès contre 31 en 2019). et que d'une façon générale, les piétons  semblent ne plus bénéficier de la baisse de leur accidentalité depuis mars alors que pour les cyclistes, la tendance est une légère hausse.

Nul doute que le mois de novembre connaîtra également une baisse de l'accidentalité, le confinement étant prévu sur toute la durée de ce mois.

lire les analyses des mois d'octobre de 2015 à 2020