1er mars 2020 : Ajustement de l’examen du permis moto

La mesure 15  du comité interministériel sur la sécurité routière (CISR) du 9 janvier 2018 visait comme objectif à protéger et responsabiliser les usagers des deux-roues motorisés. Elle se traduit notamment par la publication de deux arrêtés le 18 février. Le premier vise à modifier les épreuves pour accéder au permis A1 et au permis A2 du permis de conduire moto par l'instauration d'une épreuve théorique générale motocyclette des catégories A1 et A2.Le second  modifie les modalités pratiques de l'examen du permis de conduire des catégories A1, A2 et  permis A. Le but est d'améliorer la pratique du motocyclisme, en agissant à la fois sur la formation, l'équipement et la visibilité de tous les usagers de deux-roues motorisés mais aussi de renforcer les exigences en matière de délivrance du permis de conduire, et donc de formation des conducteurs.

Commentaires :

La mesure importante concerne l'introduction pour le permis A2 d'une épreuve théorique du code de la route  spécialement créée pour les motocycliste alors qu'elle était jusqu'à présent commune avec celle du permis B (dit ETG pour épreuve théorique générale). Cela signifie que les titulaires du permis B (véhicules légers)  souhaitant passer un permis A2 devront passer cet ETM (épreuve théorique moto) . L'ETM introduit les questions orales portant sur les aspects techniques de la moto, posées jusqu'alors avant l'épreuve hors circulation. Cela conduit à réduire cette épreuve de 5 minutes, passant de 15 minutes à moins de 10 minutes alors que l'épreuve de conduite en circulation est allongée, passant de 30 à 45 minutes avec comme nouveauté  évidemment le port de tous les équipements de protection individuelle dont devrait être revêtu un motocycliste. Outre le port d'un casque homologué  et des gants devenus obligatoire,  l'examen doit se faire en blouson, avec un pantalon ou une combinaison et des bottes ou des chaussures montantes. Par ailleurs, et c'est une première, il est prévu la possibilité d'une formation post-permis d'une journée de 7 heures à la demande 6 à 12 mois après avoir réussi le permis moto. Elle donne droit à la réduction de la durée du permis probatoire de 3 à 2 ans.