30 janvier 2021 : nouvelle très forte baisse de la mortalité routière en décembre 2020


Selon l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 209 personnes ont perdu la vie sur les routes de France  métropolitaine en décembre 2020 (données provisoire). Comparé au mois de décembre 2019 où l'on avait déploré aussi 283 morts sur ces routes (données définitives, 286 en provisoire soit 3 de moins), on enregistre une nouvelle baisse significative de -26,4%  du nombre de personnes tuées. Ainsi, pour l'année 2020, le nombre de personnes tuées sur les routes métropolitaines baisse très nettement par rapport à l'année 2019 (lire l'analyse sur ce bilan provisoire  de l'année 2020).

2020 est une année totalement inédite en matière de sécurité routière. La pandémie a un impact très significatif pendant les confinements et en dehors. Décembre a connu une période intermédiaire avec le couvre-feu à 20 heures pour certaines régions  puis sur toute la France, avec notamment comme conséquence une quasi absence de trafic pour les deux réveillons dont celui du jour de l'an souvent tragique.

Le nombre d'accident a également baissé de -20,1%, ce qui fait que la gravité a été plus faible que la moyenne soit 43 personnes tuées pour 1000. Ce fiable résultat peut également s'expliquer par l'effet couvre-feu, la réduction du trafic de nuit étant normalement plus meurtrier que le trafic de jour. Par mode, tous les modes bénéficient de cette baisse de la mortalité sauf les cyclistes. Deux explications possibles. La circulation des cyclistes n'a pas été affectée par le couvre-feu d'une part et le trafic cycliste a été encouragé par la réalisation de coronapistes cyclables.


Lire le bilan des mois de décembre