Zone 30

Défintion :

Code de la route - article R 110-2 : section ou ensemble de sections de voies constituant une zone affectée à la circulation de tous les usagers. Dans cette zone, la vitesse des véhicules est limitée à 30 km/ h. Toutes les chaussées sont à double sens pour les cyclistes, sauf dispositions différentes prises par l'autorité investie du pouvoir de police. Les entrées et sorties de cette zone sont annoncées par une signalisation et l'ensemble de la zone est aménagé de façon cohérente avec la limitation de vitesse applicable.

Commentaires :

La zone 30 est une voie urbaine ou un ensemble de voie urbaine où la vitesse maximale autorisée est fixée à  30 km/h. La chaussée est aménagée de telle sorte que cette vitesse soit respectée. L’entrée et la sortie d’une zone 30 est marquée par un panneau de signalisation et par un aménagement de ralentissement.

Introduite en 1990 en complément de la vitesse maximale autorisée  à 50 km/h en ville, la zone 30 ne s’est pas beaucoup répandue dans nos villes à la différence d’autres pays comme les Pays-Bas, l’Allemagne ou la Grande Bretagne où elle s’est généralisée. Pourtant, les évaluations de l’effet de ces zones sur la sécurité des usagers mais aussi sur le cadre de vie des habitants étaient très positives.

Les zones 30 ont même été plutôt perçues comme contraignantes, notamment par les cyclistes qui ont obtenu depuis le droit de les remonter à contre-sens lorsqu’elles sont à sens unique. Cette mesure s’avère dans bien des cas malheureuse pour leur sécurité et surtout celle des piétons.

Les zones 30 se sont fait « doubler » en France par le concept de zone de rencontre, dont la consonnance apparait plus urbaine que routière.  En réalité, peu de chose devrait les séparer, sauf que les quelques zones 30 qui ont été mises en place en France ont été des zones « à bon marché » simplement pourvues de panneaux d’entrée et de sortie.

Depuis peu, les zones 30 reviennent d’actualité, toujours dans leur version « light ». Il s’agit en vérité de généraliser la vitesse maximale autorisée en ville à 30 km/h sans accompagnement d’aménagement et de laisser les voies dites structurantes à 50 km/h. Il s’agit là d’une bonne mesure de sécurité routière en ville même si c’est une façon de s’épargner à faire des aménagements de sécurité.