Feux de brouillard

Définition :

Dispositif d'éclairage du véhicule  ayant pour objectif d'améliorer la détection d'un véhicule  en cas de dégradation de la visibilité liée aux intempéries, principalement le brouillard. Tout véhicule peut être équipé de ces feux à l'avant de couleur blanche ou jaune à l'avant. En revanche, il sont obligatoires à l'arrière et de couleur rouge.(article R 313-8 et R 313-9 du code de la route)

Commentaires :

Curieusement, bien qu'installés obligatoirement depuis 1990 sur le véhicule, l'usage de ces feux à l'arrière n'est pas obligatoire R 416--7 du Code de la route) En revanche, un mauvais usage est sanctionnable d'une amende de quatrième classe. De quoi dissuader de les allumer  puisqu'il est aussi facile d'oublier de les éteindre. Pour autant, leur usage devrait être encouragé au regard de l'accidentalité qui peut résulter d'un défaut de détection d'un véhicule par temps de brouillard. A l'avant, les feux de brouillard contribuent à mieux éclairer la chaussée sur une courte distance, avec une luminosité plus intense vers le bas et sur les côtés. Certes, ils ont une intensité lumineuse 3 fois plus importante que celle d'un feu de stop pouvant être  source de désagréments pour les autres.

Alors le conducteur peut s'interroger de savoir quand utiliser à bons escient ses feux de brouillard puisque la notion de visibilité n'est pas spécifiée dans l'article du code laissant matière à interprétation. Il est clair que lorsque les conditions de visibilité sont bonnes, l'utilisation des feux de brouillard est interdite, à l'avant comme à l'arrière. Mais à quel moment d'insuffisance de viabilité peut-il allumer les feux de brouillard dès lors qu'il neige ou qu'il traverse une zone de brouillard à l'avant comme à l'arrière ou qu'il subit une forte pluie seulement à l'avant) ?

Le manque de visibilité devient réellement gênant (et dangereux) lorsque la visibilité est inférieure d'environ 200 mètres sur autoroute soit l'équivalent de 4 longueurs de trait (VMA à 130 km/h). Plus difficile sera de se repérer hors autoroute, notamment en l'absence de marquage. A noter qu'en Belgique dès que la visibilité est inférieure à 100 mètres, il est obligatoire d'allumer ces deux de brouillard, y compris par forte pluie.

Rappelons qu'en France, la vitesse maximale autorisée lorsque la visibilité est inférieure à 50 mètres est depuis fin 1992 (suite à l'accident de l'A10 à Santilly dans le Loiret) de 50 km/h sans pour autant que l'allumage des feux de brouillard soit obligatoire ( R 413-4).