Bilan de l'accidentalité routière 2017

Selon l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), la mortalité est stable en 2017 par rapport à 2016 avec -0,6%. Cette quatrième année sans baisse réelle de la mortalité jusitife pleinement l'urgence d'avoir convoqué un CISR en ce début de l'année 2018.

La baisse significative de la mortalité en décembre 2017 qui a constitueé la deuxième baisse la plus forte enregistrée en 2017. après celle enregistrée de février (-22,1%) et avant celle de septembre ( -13,5 %) a permis d'avoir un bilan annuel de la mortalité quasiment stable entre 2016 et 2017 avec 3456 décès contre 3471 soit 21 vies épargnées. Ce bilan concerne uniquement la métropole. Jusqu'à présent, la Sécurité routière ne communiquait uniquement sur le bilan métropolitain oubliant les départements d'outre-mer.

En première analyse, on note surtout une très forte augmentation de la mortalité des motocyclistes, et dans un moindre mesure des automobilistes. En revanche, on note une très forte baisse de la mortalité piétonne, une légère baisse de la mortalité des seniors et la poursuite de la baisse de la mortalité des jeunes de 18 à 24 ans. Cette analyse devra permettre d'isoler les tendances de fond   de celles plus conjoncturelles comme celles liées aux conditions météorologiques de plus en plus atypiques. Ces dernières semblent  avoir un impact de plus en plus significatif  dans la comparaison mensuelle (pouvant s'étendre de  + ou - 20% mais aussi elles commencent aussi à avoir un impact dans les comparaisons annuelles (pouvant s'étendre entre + ou - 5%). L'année 2013 en cours d'étude très atypique dans sa baisse pourrait être un exemple.


Bilan définitif 2017