Conduite supervisée

Définition :

La conduite supervisée est une période d'apprentissage de la conduite d'un véhicule de la catégorie B préalable à l'examen pratique du permis de conduire, accessible aux jeunes de 18 ans et plus, préalable à l'examen pratique pour s'aguerrir un peu plus à la conduite ou après un échec à cet examen. 

Commentaires :

Cette conduite n'est possible qu'une fois l'examen théorique obtenue  avec un(e) accompagnateur(trice) titulaire depuis au moins cinq ans sans interruption du permis de conduire de la catégorie B (article R 211-5-1 du Code de la route). Elle commence par un rendez-vous pédagogique préalable entre l'enseignant de la conduite, l'accompagnateur et l'élève conducteur.


Si la conduite accompagnée est une possiblité d'apprentissage de la conduite avant l'âge de 18 ans, la conduite supervisée la remplace après l'âge de 18 ans.


L'arrêté de décembre 2009 fixait la phase de conduite supervisée d'une durée minimale de trois mois. L'élève devait parcourir une distance minimale de mille kilomètres, sur  le réseau routier et autoroutier du territoire national, à différents  météorologiques. L'arrêté du 16 juillet 2019 annule hélas ces contraintes.


La réforme du permis de conduire « un permis pour tous » présentée par le Premier ministre le 2 mai 2019 proposait dix mesures permettant un meilleur accès à un permis de conduire moins cher. Parmi ces mesures, la mesure 4 vise à faciliter l'accès à la conduite supervisée. La mesure donne, en cas d'échec à l'épreuve de conduite, une droit d'accès à a conduite supervisée, sans délai, ni formalité, exceptée celle d'obtenir l'accord de l'assureur. Seul, un niveau de maîtrise insuffisant, renseigné par l'inspecteur le jour de l'examen pourrait priver de ce droit.

Le décret n°2020-65 paru le 20 mai modifie l'article R. 211-5-1 du code de la route dans ce sens.