Barrière de dégel

Définition :

La barrière de dégel est une expression pour désigner une section de route faisant l'objet d'une  restriction de circulation applicable en période de dégel. Elle concerne les véhicules d'un certain tonnage pour objet d'éviter la désagrégation de la chaussée dont la structure est, lors du dégel, particulièrement vulnérable. Cette restriction de circulation est portée à la connaissance des usagers par des panneaux B13 le tonnage et par un panneau KC1 portant la mention "BARRIÈRES DE DÉGEL". Elles sont régies par les articles R.411-20 et R.411-21 du code de la route.

Commentaires :

Les sections concernées par ces barrières font l'objet d'un arrêté de la circulation émis par l'autorité de police ayant le pouvoir réglementaire sur la voie considérée  (préfet de département pour le réseau national, Président du Conseil départemental pour les routes départementales et maires pour les voies communales. On utilise alors l'expression « poser des barrières de dégel ».

L'information de la pose de ces barrières est donnée sur les sites internet des gestionnaires des routes sous la forme d'un préavis et peut faire l'objet d'une signalisation spécifique.

La décision de pose des barrières de dégel est prise au minimum 18 heures avant l'entrée en vigueur effective de la mesure. La décision de pose est prise à partir des critères techniques et de la situation météorologique. La mise en place des barrières prend effet à 8 h du matin. L'arrêté réglementant la circulation pendant les périodes de mise en place des barrières de dégel fixe en général trois niveaux de classement 12 tonnes, 7,5 tonnes et 3,5 tonnes.

La levée des barrières de dégel est décidée par arrêté de l'autorité gestionnaire du réseau routier. Elle est précise quelques jours après la pose, les gestionnaires des réseaux routiers procédant à des essais de portance pour s'assurer de son retour à une  portance normale.

Lorsqu'il gèle en profondeur, l'eau du sol se transforme en glace. En période de gel, la quantité d'eau sous forme de glace augmente dans la chaussée et dans le sol support. Cette glace provoque un gonflement de la chaussée. Au dégel, cet excès d'eau fait chuter la portance du sol support et la chaussée devient particulièrement fragile.
Pendant la période nécessaire à l'évacuation de ce surplus d'eau, la pose de barrières de dégel est indispensable pour limiter la circulation des véhicules lourds.

Seules les chaussées suffisamment épaisses reposant sur une couche de forme non gélive ne sont pas sensibles au gel. Ce phénomène est différent de celui de la formation de nids de poule.