Registre du Rhône

Définition :

Le Registre du Rhône des victimes d'accidents de la circulation routière est un enregistrement continu et le plus exhaustif possible des victimes de la route reçues en milieu hospitalier.

Commentaires :

Ce registrea été créé en 1995 à l'initiative de l'INRETS. Il couvre le département du Rhône d'où son appellation courante par les initiés de Registre du Rhône,  L'objectif était de mieux connaitre les blessés de la route, le fichiernational des accidents de la circulation ne fournissant aucune information sur la nature des blessures et leur gravité.

C'est l'ensemble des services de secours et de soins du département prenant en charge les victimes qui participe au recueil des données. Ce dispositif compte plus de 250 services de soins répartis dans des spécialités variées qui couvrent les différents pôles d'activités : services d'urgences, réanimation, chirurgie, neurologie, pédiatrie, gériatrie, rééducation, convalescence, gynécologie, médecine, médecine légale.

Est incluse dans le Registre toute personne consultant à la suite d'un accident de la circulation sur une voie publique ou privée du département du Rhône, Des renseignements concernant (les caractéristiques de la victime (nom, prénom, sexe, date de naissance, département de résidence, adresse, grossesse en cours, poids, taille), de l'accident (date, heure, lieu, type de voie, type d'usager, antagoniste place dans le véhicule, dispositifs de (...), ses lésions et son devenir médical sont recueillis. Le suivi des blessés dans leur parcours hospitalier permet d'améliorer le bilan lésionnel, de connaître les durées d'hospitalisation et le devenir du patient. Les personnes décédées immédiatement sur les lieux de l'accident sont signalées par les équipes du Samu. Les unités de médecine légale font aussi partie du dispositif de recueil des personnes décédées.

Ce Registre est qualifié par le Comité National des Registres depuis 1998.

Le Registre du Rhône publie un rapport annuel rendant compte de son activité et faisant état des rapports et articles scientifiques produits sous son timbre.

On doit au Registre du Rhône, en autres éléments de connaissance, d'avoir mis en évidence la sous-estimation dans le fichier BAAC d'un certain nombe d'accidents et d'avoir quantifié la part des blessés graves dans l'accidentalité. 

Ce Registre du Rhône constitue une véritable approche Santé publique de l'insécurité routière.


Rédaction le 9 août 2017