Passage protégé

Définition :

Terme utilisé dans le langage courant pour désigner le plus souvent un passage piéton. Peut également désigner un passage prioritaire à un carrefour

Commentaires :

Les premiers passages piétons étaient appelés "passages cloutés" du fait qu'ils étaient martérialisés par des clous. Les clous ont ensuite été remplacés par des bandes blanches au sol. Pour autant, ce terme reste encore parfois utilisé par les médias  ainsi que celui de passage protégé. Le terme le plus couramment employé par les techniciens est celui de passage piéton. De son  côté, le code de la route utilise le terme "passage prévu à l'intention des piétons" ou "passage réservé à la circulation des piétons" dans les différents articles concernant la traversée des piétons.


Le terme "protégé" résultait de la croyance que les véhicules avaient l'obligation de s'arrrêter à ces endroits en présence d'un piéton, 

Or, les textes du code de la route étaient loin d'être explicite à ce sujet. Cette obligation n'est vraiment devenue explicite que depuis le décret du 12 novembre 2010 modifiant l'article R 414-11.

Cet article spécifiait jusqu'alors que le conducteur était tenu de céder le passage au piéton s'engageant régulièrement dans la traversée. Il subsistait un flou quant à la notion d'engagement d'une part et d'autre part la notion de régulièrement était restreinte par l'article R 412-37. Ce dernier stipule que le piéton doit tenir compte de la visibilité ainsi que de la distance et de la vitesse des véhicules. Ces réserves permettaient de douter du caractère prioritaire du piéton. Le décret du 12 novembre 2010 a ajouté l'obligation de cédez le passage pour les automobiistes lorsque le piéton  manisfeste clairement son intention de traverser.

L'article accroît également la sanction puisque l'amende devient une amende de 4ème classe et le retrait de point passe de 2 à 4 points.

Loin de croire que le piéton est vraiment protégé d'un point de vue réglementaire. Le texte ne précise pas notamment quelle est la manière de manisfester son intention. Par ailleurs, la notion de protection résulte davantage de la qualité de l'aménagement de la traversée piétonne.


Rédaction le 23 août 2017