Vitesse de choc

Définition :

La vitesse de choc est la vitesse enregistrée au moment d'une collision avec un obstacle. On parle aussi de vitesse de collision.

Commentaires :

La vitesse de choc détermine l'énergie cinétique du véhicule en mouvement. Cette vitesse est généralement inférieur à la vitesse de circulation du véhicule avant le choc, si le conducteur a relâché l'accélérateur ou freiné. Elle reste souvent encore proche de la vitesse de circulation. Cette vitesse induit une durée de collision qui n'est que de quelques dixièmes de seconde.

Le choc induit une décélération dont l'intensité est en relation avec la masse du véhicule et l'obstacle heurté. La masse et la
décélération crée une force dans le véhicule qui va impacter ses occupants. Lorsque le véhicule est stoppé, ces occupants restent en
mouvement jusqu'à ce qu'ils rencontrent eux-mêmes un obstacle (pare-brise, volant, tableau de bord, siège, airbags, ..), à défaut d'être attaché et que leur énergie cinétique soit elle-même absorbée.

Quand bien même le port de la ceinture, au-delà de 100 ms2, la décélération devient insupportable et au-delà de 150, elle provoque des lésions internes.

Heureusement, cette décélération est en partie absorbée par le véhicule. Ces derniers sont soumis à des essais de choc (crash test). Dans
ces tests, la vitesse de choc retenue est de 64 km/h. D'énormes progrès ont été réalisés depuis une quarantaine d'année dans la conception des véhicules pour permettre aux occupants de bénéficier d'une protection au meilleur niveau lorsqu'un choc est inévitable. Ils ont permis d'améliorer la réponse de la structure d'une voiture en cas d'accident.  D'abord en cas de collision frontale, ce que l'on dénomme « sécurité secondaire » s'est étendue aux collisions frontales et plus récemment aux collisions contre un piéton.