15 août 2020 : sixième mois de baisse consécutive de la mortalité routière dans le contexte pandémique


Selon le baromètre de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), 291 personnes ont perdu la vie sur les routes de France métropolitaine en juillet 2020.Comparé au  mois de juillet 2019 où l'on avait déploré 328 morts sur ces routes, 37 personnes de moins ont été tuées, soit une baisse de la mortalité  de -11,3%. En année glissante sur les 12 derniers mois, il apparait  une baisse de - 12,2 %. Le nombre d'accidents corporels s'établit à 4 997, contre 5 287 en juillet 2019, soit 290 accidents corporels de moins (-5,5%). 6 402 personnes ont été blessées, contre 6 792 en juillet 2019, soit 390 personnes de moins (-5,7%).

Commentaires :

L'effet de la pandémie sur le trafic et les comportements semble se poursuivre avec pour effet de réduire l'insécurité routière. Selon les sources CEREMA, depuis le déconfinement le 11 mai dernier, le trafic remonte progressivement et régulièrement pour atteindre, début juillet, un niveau supérieur d'environ 10% à sa valeur enregistrée en février (source Cerema) sans retrouver pour autant le niveau habituel d'un mois de juillet.

Cet effet en ce mois de juillet, troisième mois suivant le début du déconfinement est nettement moins important que mai et avril, signe peut-être d'un retour «  à la vie d'avant ». Ne pas oublier, hélas, les deux dramatiques accidents, survenus dans la Drôme puis dans l'Aisne, où respectivement cinq et quatre enfants ont perdu la vie. D'ailleurs, le taux de mortalité de juillet correspond à celui de la moyenne annuelle enregistrée habituellement de 58 tués pour 1000 accidents corporels. La mortalité des motocyclistes, qui pèse souvent en juillet est identique à celle de juillet 2019. Celle des cyclistes est en légère hausse (+ 6 tués) soit 29 cylistes tués, conséquence probable de la hausse de la pratique de ce mode de déplacement en relation avec la réalisation de pistes cyclables temporaires. Finalement, cette baisse de la mortalité routière concerne  encore essentiellement les automobilistes avec pour ce mois - 18 tués, nombre équivalent à celui de février. Cette baisse concerne aussi les piétons (-8 tués), nombre équivalent à celui de janvier. Curieusement, les piétons ont connu une hausse en mai et juin par rapport à l'année précédente, sans explication évidente.

(lire les analyses des mois de juillet)