24 juillet 2020 : la sécurité routière reste coupée en deux

L'arrêté du 22 juillet 2020 a fixé les différentes attributions des ministères du nouveau gouvernement. Au titre de ses missions de sécurité routière, il revient au  ministre de l'intérieur de définir et de mettre en œuvre la politique en matière de sécurité et d'éducation routières, à l'exclusion des politiques de sécurité des infrastructures routières et de réglementation technique des véhicules qui restent attribuées au ministère de la transition écologique. A ce titre, ce ministère dispose de la délégation à la sécurité routière. Le ministre de l'intérieur préside toujours, par délégation du Premier ministre, le comité interministériel de la sécurité routière (CISR).

Commentaires :

Aucun changement dans ce gouvernement concernant la politique de sécurité routière. Il perpétue l'organisation mise en place sous le gouvernement Fillon en 2010 transférant la sécurité routière du ministère de l'écologie en charge des transports au ministère de l'intérieur en charge de la sécurité publique, avec les avantages et surtout les inconvénients que cela suscite (lire "Quel ministère pour traiter la sécurité routière ?")