25 septembre 2020 : la Sécurité Routière lance une campagne : Attention en vélo, attention aux vélos

Constatant que la pratique du vélo ne cesse d'augmenter en France depuis quelques années, tendance à la hausse confirmée depuis la fin du confinement en ville comme à la campagne : ( fréquentation cyclable de +30% du 11 mai au 30 septembre 2020 par rapport à la même période en 2019) et face à l'augmentation du nombre d'accident les impliquant,  la Sécurité routière a lancé une campagne de communication le 24 septembre (lire commmuniqué de presse)  ainsi qu'une opération de sensibilisation. Dans cette communication,  la Sécurité routière appelle les automobilistes et les cyclistes à adopter des comportements de prudence et à respecter les règles de sécurité élémentaires pour une meilleure cohabitation sur la route.

À l'aide de messages de prévention déclinés sur un ton décalé, la Sécurité routière interpelle cyclistes et automobilistes sur l'importance d'adopter des gestes simples et des bonnes pratiques sur la route pour améliorer la sécurité des cyclistes.

8 messages se répéteront sur 16 000 affiches à lire sur les bus et les abribus des villes de plus de 50 000 habitants à partir du 30 septembre et jusqu'au 6 octobre. Des conseils pour rouler à vélo en toute sécurité seront à (re)découvrir dans les médias quotidiens régionaux et le quotidien sportif L'Équipe, à partir du 25 septembre. Une série de bannières animées réalisées à partir de la campagne d'affichage sera diffusée sur les sites de médias quotidiens régionaux et sur de nombreux sites d'informations affinitaires.

La Sécurité routière, en partenariat avec des grands opérateurs de vélos et trottinettes en libre-service orchestre une opération nationale de distribution de brassards rétro réfléchissants, éléments essentiels pour être vu sur la route, qui dispenseront les règles d'or pour circuler à vélo ou à trottinette. À partir du 14 octobre et pendant 6 jours, les brassards seront disposés sur les guidons des engins en libre-service à Paris, Bordeaux, Lyon et Marseille.

Commentaires :

Il est indéniable que l'augmentation régulière du trafic vélo depuis quelques années, qui s'est accélérée à la suite du confinement, se traduit par une hausse inquiétante de l'accidentalité impliquant des cyclistes. Selon l'ONISR, en 2019, 187 cyclistes ont perdu la vie soit une hausse de  de 7% par rapport à 2018, un bilan en hausse de 27% par rapport à l'année 2010. Plus de 4 500 cyclistes blessés constatés par les forces de l'ordre mais chaque année, plus de 60 000 cyclistes arrivent aux urgences des hôpitaux. Si la gravité hors agglomération(14 cyclistes tués pour 100 cyclistes blessés) est 6 fois plus élevée que celle en agglomération,  les voiries en agglomération concentrent 84% des accidents impliquant un cycliste et 49% de leur mortalité. Si la Sécurité routière distille des conseils à l'attention des cyclistes, on regrettera qu'elle utilise un ton décalé qui n'a jamais démontré (lire les campagnes de communication sont-elles efficaces ?) son efficacité en la matière. Par ailleurs, s'attaquer à l'absence d'aménagements cyclables ou aux défauts que présentent ces aménagements l'insécurité des cyclistes aurait un effet probablement plus efficace et plus durable