24 septembre 2019 : mise en ligne du bilan annuel définitif 2018 de l'accidentalité


Les résultats consolidés du bilan de l'accidentalité routière en 2018, appuyés par des analyses thématiques et transversales, vient d'être publiés par l'ONISR. Ce document s'adresse à un public de spécialistes et de non-spécialistes. Le bilan définitif est de 3 488 personnes décédées sur les routes de France en 2018 (métropole et outre-mer). C'est 196 de moins qu'en 2017 et 7 de moins qu'en 2013 (mortalité la plus basse enregistrée, commente l'ONISR. En 2018, on dénombre 55 766 accidents corporels de la circulation en France métropolitaine. 3 248 personnes ont été tuées dans les 30 jours après leur accident, dont 471 piétons, 175 cyclistes, 133 cyclomotoristes, 627 motocyclistes, 1 637 automobilistes, 44 usagers de poids lourds. Dans les départements d'Outre-mer, 144 personnes ont été tuées. Dans les collectivités d'Outre-mer et la Nouvelle Calédonie, on enregistre 96 tués. Le bilan publie une évaluation des effets de la mesure 80 km/h mise en place le 1er juillet 2018 : alors que le premier semestre 2018 était dans la moyenne des 5 dernières années 2013-2017, 127 vies ont été épargnées sur les routes hors agglomérations au 2nd semestre, contre 15 sur les autres réseaux (routes et rues en agglomération et autoroutes).

Commentaires :

Il convient de rappeler que l'élaboration du bilan annuel de l'accidentalité se conjugue en trois temps. Le premier temps est la publication courant janvier d'un bilan provisoire. Ce bilan est provisoire dans la mesure où toutes les fiches d'accident dites BAAC ne sont pas remontées à l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière(ONISR) en charge de rassembler les données statistiques, de les analyser et de les publier. Le second temps est la publication du bilan définitif. Il est généralement connu fin mai, début juin. A ce moment, toutes les fiches ont été contrôlées et il a été possible de faire une première exploitation plus précise de l'accidentalité. Cette publication passe un peu plus inaperçue depuis qu'elle ne fait pas l'objet d'une conférence de presse au moment des grands départs en vacances. Le troisième temps est le temps de l'analyse. C'est l'objet de cette publication appelé "la sécurité routière en France, bilan de l'accidentalité qui se présente par fiche d'un document ". Ce document est largement diffusé. Pour autant, il est méconnu et il vient un peu tard dans l'année puisqu'il est disponible généralement seulement maintenant. Il s'accompagne généralement un peu avant du bilan des infractions et des retraits de points. Tous ces documents sont en ligne sur le site de l'ONISR ainsi que les données brutes agrégées de l'accidentalité sous format excel. Ces données permettent à chacun de faire des analyses d'évolution notamment puisque les deux dernières années sont accessibles. Enfin, les fiches brutes sont mises en ligne sur le site d'OPEN DATA, ce qui permet à chacun de faire ses propres exploitations.